Enquête sur un trafic de déchets toxiques à Dunkerque.

Publié le par collége malraux

Plusieurs sociétès sont soupçonnées d'avoir contribué à  "blanchir" les déchets toxiques d'une filiale d'Arcelor Mittal (usine de métalurgie) à Sollac Dunkerque.Sollac est une sociétè siderurgique principalement en Lorraine,mais aussi à Dunkerque et dans les bouches du Rhône.Sollac dément son application.On les acuse d'avoir revendu ces déchets comme carburant en Belgique,selon des informatin de presse confirmés par le parquet.Le jugement est de treize ans de prisons et une amande de plusieurs millions d'euros.


Marjorie Protois
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article